Un peu d'histoire

Sources: Wikipedia, et un grand merci pour les remarquables publications de Marcel Vergeade "Petite Histoire de Saint Sulpice de Roumagnac" et de Georges Lamothe "Il était une fois Saint Sulpice", publié dans la DL du 13/10/2017

D'après Wikipedia le nom de la commune fait référence à saint Sulpice, évêque de Bourges au VII ème siècle. La deuxième partie du nom correspond au nom d'un personnage gallo-roman, Romanius, auquel a été ajouté le suffixe -acum, désignant le « domaine de Romanius ».

La première mention écrite connue du lieu remonterait au début du XIII ème siècle, sous la forme Sanctus Suplis, avant de voir apparaître Sanctus Sulpitius au siècle suivant. Les guerres de religion dans le deuxième moitié du XVI ème siècle, font des ravages dans la région mais il semblerait que Saint Sulpice de Roumagnac ait pu être épargné, les seigneurs d'Alesmes de Meycourby résidant dans l'actuel chateau du Puid se tenant à l'écart du conflit et assurant la protection de la population. Au XVIII ème siècle, la population augmente et une véritable mutation agricole se produit sur la commune pour faire face à la famine. Entre 1756 et 1789, le village est identifié sous le nom de St Sulpice de Romagnac (sans u). C'est aussi à cette époque, pendant les guerres de la révolution et de l'empire, que la commune payera un lourd  tribut du sang.

Au siècle dernier, il suffit de lire les noms gravés sur le monument aux morts pour constater que les deux dernières guerres mondiales ont laissées des traces meurtrières. En particulier l'épisode sanglant des exécutions des otages dans les bois de Saint Sulpice est encore trés présent dans la mémoire de nos aînés.

Dès les années 50, le village comptait de nombreux commerces: 2 bistrots, 1 boulangerie, 2 épiceries, 1 bureau de poste.... l'école comptait deux classes de 35 enfants venant du village et des hameaux environnants. Dans les années 70, on dansait au sons des orchestes musettes.

Ces commerces et ces services ont disparu et notre mode de vie a profondément changé, pourtant notre village n'a rien perdu de son charme. Plusieurs artisans et services ont maintenu une activité, le secteur agricole est dynamique, de nombreux résidents ont restauré leur maison, le bourg s'est embelli, et la population de Saint Sulpice ne cesse d'augmenter, signe de l'attrait que succite toujours aujourd'hui notre village pour les nouveaux arrivants.